previous arrow
next arrow
Full screenExit full screen
Shadow
Slider

Abitibi-Témiscamingue / Portrait de la région

Immense territoire de 65 143 km2, desservi par 2 814 km de routes, il regroupe environ 150 000 habitants, dont 200 membres de la section locale 1500 travaillant pour les divisions de l’entreprise en Distribution, Service à la clientèle (mesurage), TransÉnergie, Production, Transport et Services partagés. Ces employés sont répartis dans les différentes villes de la région : Rouyn-Noranda, Val d’Or, Amos, Guigues, Notre-Dame-du-Nord et la Sarre.

«En Abitibi, toutes les aurores sont boréales et tous les crépuscules rabaissent le caquet des dieux. Ce n’est pas un pays, c’est une leçon d’humilité.»

Serge Bouchard, L’homme descend de l’ourse: Éloge de l’Abitibi, Boréal, 1998.

«… le Témiscamingue constitue une terre à part, ayant une identité particulière, où alternent des paysages grandioses faits d’immensités de lacs, de riches plaines agricoles très étendues et de collines peuplées de conifères et de bouleaux.»

Paul Simier, Journal de Montréal, 8 février 2003

Un ciel extraordinairement bleu le jour et de féeriques aurores boréales certaines nuits confèrent à notre contrée un aspect quasi magique. Décors naturels, magnifiques et enchanteurs, beauté encore sauvage, la région, dotée d’un climat sec, bénéficie également, grâce à sa position géographique, de longues heures d’ensoleillement, plus encore que la plupart des autres régions du Québec. Ici, au pays des six saisons, la vie se vit d’amour et d’eau pure, de plaisirs et d’air pur! Une contrée de contrastes, voilà qui décrit bien l’Abitibi-Témiscamingue. Une région qui anime l’imaginaire puisque dissimulée dans l’immense forêt boréale et laurentienne à laquelle on associe des légendes et des coutumes des plus étonnantes. C’est ainsi qu’une fois en plein cœur des bois, on découvre un divin trésor…

Son paysage tout entier a été façonné par le passage des glaciers. On retrouve d’ailleurs de nombreux vestiges de cette époque, notamment des formations géologiques typiques, tels les eskers et les moraines, ainsi que la ligne de partage des eaux qui s’éparpillent tantôt vers le nord, tantôt vers le sud, au gré des fantaisies du terrain qu’elles caressent. L’Abitibi-Témiscamingue constitue en soi un lieu de prédilection pour l’observation de l’histoire géologique et glaciaire du Québec. Des nombreux vestiges trouvés, plusieurs sont attribuables à la présence humaine il y a de cela 9 000 ans, 1 000 ans seulement après la fonte du dernier glacier d’une épaisseur de trois kilomètres. Cependant, il faut avancer de 1 500 ans pour parler d’une véritable occupation du territoire par les Amérindiens. Aujourd’hui, les Premières Nations habitent toujours une part de leurs terres ancestrales, une richesse enracinée dans la mémoire et l’histoire du territoire.

Réputée pour ses grands espaces, ses nombreux ponts couverts, ses forêts giboyeuses et ses lacs poissonneux, l’Abitibi-Témiscamingue est un immense territoire de 65 143 km2 pour 150 000 habitants. De quoi ravir les amateurs d’aventure et de plein air. Parcourue d’un réseau comptant plus de 3 700 kilomètres de sentiers de motoneige parmi les plus beaux du Québec et parsemée d’une multitude de pourvoiries au cachet unique, la région se dévoile aux voyageurs en quête d’authenticité et de quiétude. L’Abitibi-Témiscamingue, c’est des univers à découvrir au détour de divers attraits, événements et activités. C’est aussi un patrimoine minier, forestier et agricole, une culture abitibienne, témiscamienne et autochtone, des produits du terroir, des secrets de la nature, des mystères de la faune et bien d’autres merveilles…

C’est notre tournée!

L’opportunité de sortir des sentiers battus s’offre à vous! C’est une invitation à fouler cette jeune contrée dynamique via deux circuits aux noms évocateurs : La route des prospecteurs et des défricheurs et La route des pionniers.

La route des prospecteurs et des défricheurs – L’Abitibi est connue à travers le monde pour son immense potentiel minier. Cette route vous conduit ainsi au cœur de cette vaste contrée où l’on vous invite à plonger dans l’histoire trépidante d’un développement intimement lié à la ruée vers l’or. L’Abitibi, c’est aussi l’histoire d’une colonisation forcée par la crise de 1929, laquelle a poussé des milliers d’individus de partout au Québec à s’y établir pour y trouver une nouvelle vie. Une colonisation qui s’est poursuivie et à laquelle ont également participé un grand nombre d’Européens. La route des défricheurs, marquée par cet exode, souligne l’importance du travail mené par ces premiers colons. La route des prospecteurs et des défricheurs, c’est finalement la rencontre de gens sympathiques et colorés et la découverte d’une flore et d’une faune extraordinaires, comme on peut le constater au Refuge Pageau et au parc national d’Aiguebelle, deux attraits uniques de la région, ainsi qu’en passant à Val d’Or, Rouyn-Noranda, Amos, La Sarre et Senneterre.

La route des pionniers – Des paysages bucoliques extraordinaires, dignes des tableaux de Monet, une vie réglée au rythme de la nature, une incursion au Témiscamingue par cette route vous fait pénétrer dans la quiétude et la tranquillité d’une des plus belles régions rurales du Québec. Exploitant les thèmes de l’eau et de la forêt, la route des pionniers raconte le Témiscamingue au cours de ses propres épopées : celle de la traite des fourrures et celle de l’abattage et du flottage du bois. Beaucoup de places méritent d’être visitées :Ville-Marie, le lieu historique national du Canada du Fort-Témiscamingue et sa forêt enchantée, Notre-Dame-du-Nord et son rodéo annuel de camions, le Centre thématique fossilifère, et bien d’autres.

Que vous aimiez pêcher, chasser, faire de la randonnée pédestre, camper, patiner glisser, skier, faire de la motoneige, visiter des musées ou des endroits peu ordinaires, ou tout simplement pour vous accorder un véritable répit en nature, l’Abitibi-Témiscamingue, grand qu’c’est beau!