previous arrow
next arrow
Full screenExit full screen
Shadow
Slider

Formation professionnelle – article 33 de la convention collective

Voir à ce qu’Hydro-Québec favorise l’utilisation et le développement du savoir-faire de ses employés dans un programme de gestion de la main d’œuvre.

  • Voir à la cohérence en matière d’exigences d’emploi, d’orientation de carrière, de formation, de relocalisation des employés inaptes et l’utilisation de la main d’œuvre interne; 
  • Assurer le suivi de la démarche d’orientation de carrière applicable aux employés permanents, telle que définie dans le cadre de la convention de partenariat; 
  • S’assurer qu’un employé temporaire qui rencontrait les exigences d’emploi lors de l’embauche puisse bénéficier d’une formation de mise à niveau afin de satisfaire aux nouvelles exigences d’emploi; 
  • Discuter des décisions locales relatives aux exigences particulières après que les discussions ont eu lieu au niveau local ou lorsque ces discussions n’ont pas eu lieu;
  • Identification des besoins de formation, les discussions sur les exigences particulières et le suivi des programmes de formation;
  • Participer au développement de mécanismes de suivi adéquats.

Le Comité Exécutif Provincial (CEP) nomme les membres syndicaux du comité paritaire provincial. Les membres syndicaux du comité paritaire provincial de formation travaillent en étroite collaboration avec le comité d’évaluation des emplois et celui des changements techniques technologiques qui forment ainsi le comité FEC

Normalisation des exigences d’emploi

Assurer le suivi des travaux concernant les travaux du comité patronal sur la normalisation des exigences d’emploi.  

Une exigence normalisée est une exigence normale qui a fait l’objet d’une entente entre les deux parties dans le but d’avoir des affichages identiques, au niveau de toute la province, pour des postes identiques. Les exigences d’emplois où il y une masse importante de travailleurs sont normalisées. Par exemple : monteur, jointeur, électricien d’appareillage, mécanicien d’appareillage, mécanicien de véhicules et opérateurs.

Consultez les descriptifs d’emplois

Programme de formation

  • Voir à ce que la Direction mette de l’avant de la formation spécifique continue et structurée;
  • Assurer l’implantation du cycle de formation et de développement dans l’emploi pour les activités qui concernent les emplois métiers et en assurer le suivi; 
  • Étudier et formuler des recommandations sur les programmes de formation, ainsi que sur les conditions facilitantes favorisant l’accès à la formation et formuler des recommandations relatives à l’optimisation de la formation.

Plan de développement 

Établir un plan de développement dans les emplois métiers

Reconnaissances des acquis

S’entendre avec l’employeur sur des conditions facilitantes pour chaque demande d’orientation de carrière à savoir l’horaire de travail, temps partiel, congé sans solde, temps partagé, etc. 

LE pour reconnaître les acquis  ?

La reconnaissance des acquis et des compétences (RAC) en formation professionnelle est une démarche qui permet de faire évaluer et reconnaître officiellement les compétences acquises grâce à des expériences de vie et de travail en fonction d’un programme d’études.

Pour ceux qui souhaiteraient faire un changement de carrière et qui voudraient faire reconnaître leurs expériences afin d’obtenir un diplôme, le ministère de l’Éducation offre un programme intitulé « RAC ». Deux (2) commissions scolaires sont venues rencontrer le comité FEC, ainsi que l’employeur, pour nous expliquer ce qu’est ce programme et les services qu’il peut offrir à nos membres. Consultez ici article dans le journal « le 1500 » à ce sujet.

CERAC: centres d’expertise en reconnaissance des acquis et des compétences