previous arrow
next arrow
Full screenExit full screen
Shadow
Slider

Droits de la personne

Agir pour faire progresser les droits humains et la tolérance

L’accès à l’égalité pour chaque membre et dans la société est une valeur portée par le 1500 et cela ne date pas d’hier. Déjà, en 1994, le congrès adoptait par vote nominal, l’énoncé de politique « Droit à l’égalité et à la non-discrimination » et s’engageait à en faire la promotion. Mis à jour en 2004 lors de l’entrée en vigueur des nouvelles dispositions sur le harcèlement psychologique en milieu de travail de la Loi sur les normes du travail (LNT), puis modernisé lorsque requis, l’essence en reste le même et continu d’être au cœur de nos actions. 

Le comité s’occupe principalement de:

  • Assurer une vigie à l’égard des droits des travailleuses et travailleurs dans tous les aspects des droits de la personne;
  • Mobiliser et sensibiliser tous les membres à l’ouverture et au respect de Ia différence clairement spécifié à l’article 10 de la Charte des droits et libertés de la personne;
  • Se tenir à jour des nouvelles orientations, de la jurisprudence touchant ces enjeux;
  • Offrir support et formations aux comités régionaux;
  • Développer des outils, des guides;
  • Œuvrer à accroître la présence des femmes dans les métiers;
  • Organiser des évènements féministes et humanistes;
  • Diffuser une formation de prévention du harcèlement;
  • Représenter le 1500 lors d’évènements sociaux reliés au mandat du comité, tels que marches, rencontres, colloques;
  • Assurer une vigie dans l’application de la Loi sur l’accès à l’égalité;
  • Instiguer et collaborer aux initiatives favorisant l’inclusion dans l’entreprise, dans des comités syndicaux ou organismes communautaires;
  • Collaborer étroitement avec les différents comités déjà existants de Ia structure syndicale sur tout sujet concernant les droits de Ia personne.
  • Faire la promotion du respect des droits de la personne chaque fois que l’occasion se présente et sur toutes les tribunes.

De la condition féminine aux droits de la personne

A l’origine, ce comité en était un de condition féminine. L’arrivée des femmes dans les emplois de métiers, à la fin des années 80, avait généré son lot de situations difficiles, de harcèlement et/ou de discriminations pour lesquelles le comité a développé une expertise. Avec le temps, il est devenu important d’élargir son mandat à tous les membres des groupes en quête d’égalité qui se devaient d’être représentés. Le comité de condition féminine est donc devenu le comité de Ia Charte des droits et libertés de Ia personne puis, le titre a évolué vers « Comité provincial des droits de la personne » ➡️ Lire plus

Nos champs d’action

Champs connexes

Guides

Responsables du comité provincial droits de la personne
514.387.3032 #248/246
Joëlle Ravaryddlp@scfp1500.org
Carole Martinddlp1@scfp1500.org