previous arrow
next arrow
Full screenExit full screen
Shadow
Slider

Journée nationale des peuples autochtones

La Journée nationale des peuples autochtones, le 21 juin, a pour but de reconnaître le patrimoine des Premières Nations, des Inuits, des Métis et leur culture. C’est une occasion où nous pouvons exprimer notre solidarité. Le SCFP-1500 tient à souligner ce jour et vous invite à vous informer sur les différentes nations du Québec dont sont issues plusieurs de nos collègues de travail au 1500. 

Il est important d’être conscient des blessures et des préjudices causés par les lois et les politiques assimilationnistes envers les peuples autochtones. Le racisme systémique existe; le reconnaître, c’est déjà permettre à la personne touchée d’avancer dans son processus de guérison. La confiance revient, se construit. Après, on peut collaborer plus facilement. Reconnaître, c’est un geste noble.

Trois (3) rapports accablants en 2019 :

JUIN
Le rapport de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées au Canada conclut à un « génocide planifié ». Le rapport complémentaire sur le Québec affirme que les femmes autochtones vivent dans « l’indifférence et le mépris ».

SEPTEMBRE
Le rapport de la commission Viens conclut que les autochtones sont victimes de « discrimination systémique » dans les services publics québécois.

OCTOBRE
Un rapport indépendant conclut que les autochtones ont « quatre à cinq fois plus de chances » d’être interpellés par les policiers du SPVM que la population générale.

Il est plus que temps de passer à l’action de façon visible et rapide afin que soient mis en œuvre les 21 demandes propres au Québec contenues dans le rapport de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées et les 142 appels à l’action issus de la Commission d’enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics au Québec, présidée par le commissaire Jacques Viens.

Le Conseil québécois des autochtones et le Conseil national des autochtones du SCFP travaillent à promouvoir et à défendre les droits des travailleuses et travailleurs autochtones au sein de notre syndicat, en plus de jouer un rôle d’information et de recommandation à la direction du SCFP. Notre consœur monteuse de lignes, Nathalie Claveau, elle-même Innus de Mashteuiatsh, présidente du Conseil québécois des autochtones, ainsi que membre du Conseil national des autochtones, nous y représentent fièrement.

Le SCFP-1500 SALUE nos consœurs et confrères Abénakis, Algonquins, Attikameks, Cris, Hurons-Wendat, Innus, Malecites, Micmacs, Mohawks, Naskapis et Inuits!

Kwe, Kwei, Wachiyeh!