previous arrow
next arrow
Full screenExit full screen
Shadow
Slider

Réseau spécial – Arrêt temporaires des activités des comités CPSS et CCDST

À la suite des annonces du gouvernement de prolonger les mesures sanitaires exceptionnelles en lien avec la pandémie, dont le télétravail obligatoire jusqu’au 8 février prochain, nous avons fait des démarches auprès de l’employeur afin de permettre à nos membres du Comité Provincial Santé-Sécurité et du Comité Code De Sécurité des Travaux de travailler en présentiel à notre bureau provincial. 

Les règles dictées doivent en effet être respectées, mais des exceptions sont cependant prévues, telle que celle-ci, tirée du guide du gouvernement du Québec concernant le télétravail :

ESPACES À BUREAU
Dans toutes les régions, le télétravail est obligatoire pour les personnes qui travaillent dans les bureaux du 17 décembre 2020 au 8 février 2021 inclusivement, à l’exception des travailleurs dont la présence est jugée nécessaire par l’employeur pour la poursuite des activités de l’organisation, qu’elle soit publique ou privée.

Les travaux d’actualisation du CCDST, ainsi que ceux du CPSS, nécessitent un travail d’équipe en présentiel afin de bien réaliser leurs mandats respectifs. La santé et la sécurité sont au cœur de nos préoccupations; il est donc impensable pour le SCFP-1500 que ces travaux se réalisent en mode télétravail. 

Nos installations au bureau provincial permettent à ces deux (2) comités d’effectuer leurs travaux en toute sécurité et en tout respect avec les règles sanitaires actuelles. 

Après deux (2) jours de discussions avec l’employeur, sur la possibilité que ces deux (2) comités soient présents dans nos locaux syndicaux et face au refus de l’employeur vendredi en fin d’après-midi de reconnaître cet impératif, nous avons décidé, avec les membres de ces comités, de mettre en pause les activités du CPSS et du CCDST avec l’employeur. Celui-ci fut avisé que ces activités paritaires provinciales reprendraient lorsqu’il conviendra de l’importance que nos gens soient en présentiel dans nos installations sécuritaires.

Depuis ce matin, les membres de ces deux (2) comités provinciaux sont retournés dans leur quartier général respectif et relèvent de leurs gestionnaires de premiers niveaux jusqu’à nouvel ordre.

Les enjeux de la santé-sécurité des membres du 1500 et l’actualisation de notre Code de sécurité des travaux sont beaucoup trop importants pour que l’organisation du travail de nos deux (2) comités soit prise à la légère. Il en va de la meilleure représentation possible pour nos membres du 1500.

Solidarité!