previous arrow
next arrow
Full screenExit full screen
Shadow
Slider

Réseau spécial 5 unités – Décès du confrère Roger Laramée

Toutes les sections locales, membres de la coordination, s’unissent pour exprimer nos plus sincères sympathies à toute la famille et aux nombreux amis de Roger Laramée. Avec cette triste nouvelle, c’est plus largement toute la grande famille du SCFP-Québec qui est endeuillée. Le confrère Laramée fut l’un des pères fondateurs des syndicats d’Hydro-Québec en plus de mener à bien son travail à l’évaluation scientifique des emplois chez Hydro-Québec à partir de 1958.

C’est un véritable parcours du combattant qu’a emprunté le confrère Laramée. De ses premières armes comme syndicaliste, où il participe activement à la première grève « légale » de l’histoire de la fonction publique du Québec en 1965, ou encore à la campagne d’adhésion puis au vote menant à l’accréditation des sections locales 1500 et 2000 le 30 septembre 1966. Il devient par la suite conseiller syndical au
SCFP-QC de 1967 à 1971 puis directeur adjoint et directeur québécois du SCFP de 1971 à 1982. À ce titre, il siégea comme vice-président de la FTQ où il avait la responsabilité de la condition féminine.

« Nous, les membres de la section locale SCFP-2000, tenons à saluer le confrère Roger Laramée qui tout au long de notre existence syndicale fut un phare qui nous a guidés dans l’action. Il fut à plus d’un titre notre père fondateur du syndicalisme des cols blancs à HydroQuébec et un élément moteur dans la croissance du SCFP au Québec. Nous saluons avec beaucoup d’émotion le départ du confrère Laramée et nous continuerons à suivre son exemple. Nous offrons à la famille toutes nos condoléances » déclare le confrère Dominic Champagne, président de la section locale 2000.

Stéphane Michaud, président de la section locale 1500, affirme que « La section locale du SCFP-1500 a perdu un grand homme, un des pères fondateurs de notre naissance en 1966. Il a tracé le chemin à de nombreuses militantes et militants au SCFP-QC et dans le monde syndical. Par ailleurs, je tiens à offrir, au nom du 1500, nos plus sincères condoléances à tous ses proches, ainsi qu’à sa famille, plus particulièrement à sa fille Judith qui est depuis les 17 dernières années notre adjointe exécutive ».

Sylvain Dubreuil, vice-président secteur Énergie du SCFP-QC, déclare que « Le confrère Laramée a été certes à l’origine des sections locales 1500 et 2000, mais à cette époque, cela avait pratiquement fait doubler le « membership » du SCFP au Québec et avait permis l’ouverture de plusieurs points de services du SCFP dans tout le Québec. On peut affirmer qu’il a contribué à l’essor du SCFP et à la syndicalisation de plusieurs milieux de travail partout au Québec, autant comme militant au syndicat à Hydro-Québec, qu’à titre de conseiller syndical, ainsi qu’à la direction du SCFP. Un exemple de syndicalisme à suivre. Salut Roger! J’offre mes plus sincères sympathies à toute sa famille ainsi qu’à ses proches».

Benoit Bouchard, président du SCFP-Québec, a tenu à souligner que « Roger Laramée, bâtisseur, défenseur, communicateur; il incarnait véritablement la notion de service du SCFP. Un grand syndicaliste qui a défendu les travailleurs et travailleuses toujours avec grande classe. L’immortalité, c’est le souvenir des actions marquantes de vie que nous laissons sur terre. Dans le cas de notre confrère, le souvenir est assuré. Nos sympathies vont à Danielle et Judith, ainsi qu’aux membres de la famille et amis».

Enfin, les présidents des sections locales SCFP-957, SCFP-4785 et SCFP-5735 joignent leurs reconnaissances à celles exprimées ci-haut afin de souligner tout l’investissement syndical de Monsieur Roger Laramée, ainsi que son apport à la croissance du mouvement syndical du SCFP-Québec. C’est avec un respect royal que nous le saluons et que nous transmettons nos plus sincères condoléances à toute sa famille ainsi qu’à ses proches. Merci, Roger, d’avoir su transporter cette flamme syndicale pendant toutes ces années et avec autant de rigueur!!!

Le lien suivant permettra à ceux d’entre vous qui n’ont pas eu la chance de le connaître, de pouvoir constater l’ampleur de la perte du confrère Laramée.