previous arrow
next arrow
Full screenExit full screen
Shadow
Slider

Une action qui mérite d’être reconnue!

Jeudi, le 21 juin, à la fin de sa journée de travail au secteur de Matane, notre confrère Jean-Daniel Pelletier, monteur Distribution, rentrait chez lui sur la route 132.
À 2 h du matin, arrivé à Gros-Morne, petite municipalité située sur la rive nord de la péninsule gaspésienne, il aperçut une fusée de détresse provenant de la mer; il s’est donc arrêté pour vérifier ce qui se passait.

« Descendu de mon camion, j’ai entendu des cris. J’ai allumé une lumière d’appoint et j’ai vu cinq (5) gars à l’eau, éparpillés dans le noir ». Jean-Daniel a alors immédiatement appelé le 911. Leur navire de pêche à homard avait fait naufrage sur les rochers et les pêcheurs étaient repartis en bateau de sauvetage qui, comble de malchance, s’était lui aussi échoué à environ 100 mètres en mer. La marée montante, les vagues puissantes et les rochers à découvert.

« Sur les rochers, le bruit des vagues était assourdissant. Il fallait crier pour qu’on m’entende ». Les pêcheurs étaient en panique et avaient perdu tous leurs repères pour se diriger. À cet endroit, un grand mur longe la rive et des échelles de secours sont disposées à environ tous les 500 mètres.

Jean-Daniel a réussi à diriger les cinq (5) personnes, ballottées violemment par les vagues qui les projetaient contre le grand mur de béton qui longe la rive, vers une échelle de sécurité à environ 300 mètres du lieu du naufrage. Juste à temps, il les a aidés à grimper pour les sortir de l’eau. « Ils étaient en état de choc, complètement épuisés et en hypothermie ».

« À bout de souffle, épuisés et projetés contre le mur, les pêcheurs n’avaient aucune chance sans l’aide de notre confrère Jean-Daniel. Il leur a sauvé la vie », mentionne Michaël Santerre, son compagnon de travail.

Il les a ensuite recueillis à bord de son véhicule de garde pour les réchauffer, ce qui a permis aux pêcheurs d’attendre en sécurité les secours qui sont arrivés environ dix (10) minutes plus tard.

LE SCFP-1500 TIENT À SOULIGNER LE SANG-FROID ET LE COURAGE DE NOTRE CONFRÈRE JEAN-DANIEL PELLETIER QUI A PERMIS À CES CINQ (5) PÊCHEURS D’ÉVITER FORTEMENT LA NOYADE ET DE S’EN SORTIR INDEMNES. BRAVO!!!